Découvrez la carte des vins de la Cave des Halles, cave à vins lannion

cave a vins

Alsace

André Ostertag

Domaine Ostertag : Présentation (Gault et Millau): « Plus de 80 petits jardins de vignes reliés entre eux par un même esprit… »: voici comment André Ostertag décrit lui-même la propriété familiale de 14,4 hectares, implantée notamment sur Epfig et Nothalten. L’homme peaufine ses rieslings, polit ses gewurztraminers, sculpte ses pinots gris et surtout, élève ses sylvaners au rang de grands vins. Nous sommes des inconditionnels de ces vins d’artiste, que nous considérons parmi les meilleurs d’Alsace. Ils ont de la grandeur d’âme, de la sagesse, de la puissance sans exubérance, une tension retenue.

 Domaine Rietsch

Domaine familial situé à Mittelbergheim et créé à la fin des années 70 par Pierre et Doris Rietsch, aujourd’hui dirigé par leurs enfants. La viticulture est respectueuse de l’environnement et c’est dans cette optique que le domaine a lancé en 2008 la conversion à l’agriculture biologique des parcelles de Pinot Noir puis l’année suivante l’ensemble du Domaine. Enherbement et travail du sol sont les pièces maîtresses du mode cultural du domaine. Ils permettent à la flore et à la faune indigènes de créer un milieu équilibré et de favoriser l’expression du terroir. Vendanges exclusivement manuelles accompagnées d’un tri sévère à la parcelle, pressurage doux et long afin de préserver l’intégrité du raisin. Les fermentations sont réalisées à partir de levures indigènes et les élevages sur lies prolongés au maximum afin de permettre aux vins de se construire, d’enrichir leurs bouquets et d’exprimer la personnalité de leurs terroirs d’origine.

 Domaine Dirler Cadé

C’est en 1871 que Jean Dirler fonda les Vins Dirler en s’installant comme « gourmet » dans le village de Bergholtz. L’exploitation viticole ainsi fondée continue depuis de génération en génération. Jean, Georges, Georges, Jean-Pierre et aujourd’hui Jean constituent les 5 générations successives de vignerons. En 1998 Jean épouse Ludivine, fille de Léon et Nicole Hell-Cadé vignerons à Guebwiller. A partir du millésime 2000, l’exploitation reprend les parcelles de vignes des parents de Ludivine et le Domaine adopte le nom de Dirler-Cadé. L’entreprise familiale exploite à présent 18 hectares de vignes, dont 42 % sont classés Grand Cru Saering, Spiegel, Kessler ou Kitterlé. La maison Dirler était avec la maison Dopff de Riquewihr pionnières dans la fabrication du mousseux au 19e siècle. Après avoir arrêté la production de vins effervescents pendant près de 60 ans, nous avons renoué avec la tradition en élaborant du Crémant d’Alsace blanc Brut à partir du millésime 2005. Un Crémant rosé Brut est même prévu pour le millésime 2008. En 1998, Jean et Jean-Pierre Dirler ont choisi d’écrire un nouveau chapitre à l’histoire de la maison, en se lançant dans une viticulture Bio-dynamique, pour un plus grand respect de l’environnement et des sols et une qualité des vins encore supérieure…

Beaujolais

Domaine Jules Desjourney

Le domaine est situé à la Chapelle de Guinchay, proche du cru Chenas. Né en 2007, de la volonté de Fabien Duperray, (qui est aussi distributeur de vins de Bourgogne), de produire ce qui se fait de mieux en Beaujolais, et tout du moins de montrer ce que la région « a dans le ventre ». Sélection des vignes les plus âgées et qualitatives, précision de la viticulture, tri parcimonieux à la vigne comme au chai, élevages longs et réfléchis, tout est mis en oeuvre pour atteindre le plus beau vin possible.

Domaine Christian Ducroux

Petit domaine sur sol de granit rose délimité à l’ouest par les monts du Beaujolais et à l’Est, par la rivière Saône. Christian Ducroux travaille ses vignes en Biodynamie à l’aide de ses deux juments Ewan et Kaina afin de favoriser l’activité microbienne des sols. En cave, pas de rajout de sulfites et vinification sur levures indigènes.

Domaine Jean Foillard

Exploitation d’une superficie de 13 Ha 80 A. issue des domaines familiaux et d’acquisitions. MORGON : 8.60 ha, FLEURIE : 1.00 ha, BEAUJOLAIS-VILLAGES : 1.40 ha, BEAUJOLAIS : 2.80 ha. Jean FOILLARD a vinifié son premier millésime en 1981 avec son père et s’établit en 1985. Depuis cette date son but s’est axé sur le travail de la vigne pour le plus grand respect du terroir et sur une vinification traditionnelle Beaujolaise (macération carbonique) dans sa plus simple élaboration, seul le raisin s’exprime. CULTURE : labours TRAITEMENT : Produits autorisés en culture biologique (produits contacts). VENDANGES : Manuelles car la vinification beaujolaise (macération carbonique) demande un raisin entier, une maturité et un état sanitaire parfait d’où un tri sévère, faisable uniquement à la main avec une grande vigilance. VINIFICATION : Macération carbonique à froid de 4° à 7°, sans SO2 et sans levure exogène sur une période de 3 à 4 semaines.

Paul Henri Thillardon, Chenas

Michel Guignier, Vauxrenard

Bordeaux

Château Tire Pé

Un très beau domaine du Bordelais livrant de beaux vins, fins, gourmands et produits de façon la plus naturelle possible. Un domaine à découvrir absolument!

Pauillac

Château Vieux Taillefer, Saint Emilion, C. et P. Cohen

Bourgogne

Domaine Michel Gay

Savigny Lès beaunes 1er cru Vergelesses 2009 / Beaune 1er cru Grèves 2009 / Corton Renardes Vieilles Vignes 2009

Domaine Benoit Ente

Bourgogne chardonnay 2009 /  Puligny Montrachet 2008

Domaine Arnaud Ente

Bourgogne Aligoté 2009 / Meursault 2007/ Meursault 1er cru Goutte d’Or 2008

Domaine Fanny Sabre

Seule à la tête de son domaine depuis 2005, Fanny Sabre a démarré avec l’aide de Philippe Pacalet prenant ainsi une orientation assez « nature » dans ses choix de vinification. Elle nous propose des vins tout en finesse avec beaucoup de fraîcheur et un fruit éclatant sur leur jeunesse. De superbes vins à découvrir !

Domaine Jean Louis Trapet

Domaine Jean Louis Trapet L’éloge de la douceur Le vin est une des matières les plus civilisées qui soit. Pour le vigneron que je suis, la voie de la douceur et du respect me permet de cheminer vers le plus haut degré d’expression de mes terroirs. Cette douceur délibérément choisie, emprunte bien souvent les traces de la tradition. Elle sillonne à travers le vignoble. Des premiers bourgeons jusqu’aux vendanges, le raisin sera accompagné mais jamais forcé. Elle passe par la cuverie où les grappes seront minutieusement triées et délicatement foulées. Elle chemine par la cave où le vin s’écoule doucement par gravité. Elle glisse enfin dans son flacon pour délivrer toute entière, quelques années plus tard ses arômes de finesse, d’élégance et d’harmonie. En somme, les perspectives qu’offre la douceur sont riches pour le vigneron qui sait les parcourir. Riches aussi en perspectives enivrantes pour l’amateur qui sait les déguster. Source: site internet du domaine

Domaine Bonneau du Martray

Un domaine phare de l’appellation Corton Charlemagne. Le domaine Bonneau du Martray produit des vins d’une pureté cristalline, très élégants et présentant un potentiel de garde énorme dans les plus grands millésimes.

Domaine A et P de Villaine

Domaine A et P De Villaine Le domaine A. et P. de Villaine est installé à Bouzeron, le premier village de la Côte Chalonnaise au Sud de Beaune, situé entre les villages de Santenay, Rully et Mercurey. Dès le Moyen-Age, les moines de Cluny habillèrent de vignes ce petit vallon ensoleillé qui jouit d’un terroir exceptionnel. Depuis des siècles, on y produit, notamment à partir du cépage Aligoté, des vins à forte personnalité et de qualité étonnante. Les vignes sont cultivées exclusivement en coteaux, orientée nord-est/sud-ouest favorables aux expositions est/sud-est. Les sols maigres, à forte teneur calcaire brun et marneux situés entre 270 et 350m d’altitude, assurent une bonne maîtrise des rendements. Le microclimat chaud favorise le mûrissement des raisins. La très petite superficie de l’appellation en fait l’un des « secrets » de la Bourgogne. Pour faire des grands vins, il est essentiel de vinifier des raisins sains et à haute maturité. Pour y parvenir, nous avons choisi depuis 1986 les méthodes de l’agriculture biologique certifié en 1997 par Qualité France (« Le Guillaumet » 92049 Paris La Défense Cedex). Pesticides et herbicides sont exclus afin de respecter les équilibres naturels. La fumure est limitée à un compost végétal organique. Les autres moyens mis en oeuvre sont entre autres : la sélection et la plantation de plants de vigne fins, une taille et un ébourgeonnage sévères et, si nécessaire, un éclaircissage des raisins dans les jeunes vignes à l’approche des vendanges. Le résultat, ce sont des récoltes de rendements équilibrés, inférieurs de 20 % en moyenne à ceux qui sont autorisés par la réglementation. Nous apportons ainsi à la cuve, aux foudres et aux fûts des raisins porteurs de tout le potentiel de leur terroir. Source: site internet du domaine

Domaine Guillemot-Michel

Petit domaine situé sur la commune de Clessé et travaillant en biodynamie. Le domaine Guillemot-Michel produit une unique cuvée de Viré Clessé issue du terroir de Quintaine.

Domaine Jean Philippe Fichet

Jean-Philippe Fichet a toujours été en contact avec la vigne puisqu’il représente la troisième génération de vigneron de sa famille. C’est en 1981 grâce à la transmission d’un bail à métayage de son père que son installation se concrétise. La confiance de ce dernier et celle de ses propriétaires lui permettent de travailler sur leurs locaux avec leur matériel pendant trois ans : C’est donc à l’âge de 20 ans qu’il vinifie son premier millésime. Trois récoltes plus tard, en 1984, l’acquisition des bâtiments « au Vieux Saint Christophe » lui permît d’envisager l’élevage et la mise en bouteilles de ses vins dans ses propres caves. Mais en 1991 c’est le désespoir, son bail arrive à terme et les 4 hectares exploités depuis 1981 sont repris par l’un des propriétaires. Le sérieux de son travail réalisé les 10 années précédentes lui permet de gagner la confiance de deux nouveaux propriétaires : une nouvelle perspective se dessine ! Quatre hectares de vigne sur Meursault et Auxey-Duresses prennent place dans son exploitation. Les locaux devenant trop étroits, en 2000, il achète un ancien relais de diligence au lieu-dit « le Creux du Coche »à Meursault. L’année 2001 est celle de tous les défis : – Travaux pour restaurer les bâtiments – Organisation de la Saint Vincent Tournante, responsabilité des caveaux – Déménagement dans la nouvelle cuverie C’est en 2002 qu’il crée la SARL Jean-Philippe FICHET, qui lui permet d’acheter la part de raisins qui revient à ses propriétaires. En 2006, dans un souci de contrôle de la qualité de ses sols, Jean-Philippe décide de mettre en place une plate forme afin de faire lui-même ses composts. Aujourd’hui il est convaincu que ce n’est qu’au prix d’une rigueur extrême que chacun de ses vins exprimera son terroir. Il sait que le respect est un guide dans chaque étape de son travail. Source: site internet du domaine

Domaine Leflaive

Domaine d'Elise, Frédéric Prain

Domaine Patrick Miolane, Saint Aubin

Domaine Pattes Loup, Thomas Pico

Champagne

Champagne Bérêche et Fils

Domaine familial situé à Craon de Ludes, au nord-ouest de la montagne de Reims, les Bérêche ont abandonnés les désherbages chimiques depuis 2004. Raphaël et Vincent nous livrent ainsi de superbes vins de Champagnes expressifs et de caractère portés par une grande fraîcheur. Les dosages sont très faibles mais la maturité excellente, leurs vins sont de purs expressions des grands terroirs champenois dont ils sont issus. Un domaine à découvrir et qui fait maintenant parti des grands de la région.

Champagne Franck Pascal

Travaillant ses 3.5ha en Biodynamie depuis plusieurs années, Franck Pascal est un vigneron talentueux qui produit de très belles cuvées de Champagne où le Pinot Meunier est dominant. Il nous livre ainsi de très beaux vins gourmands et purs. Un domaine à découvrir absolument.

Champagne Bollinger

Champagne Laherte Frères Chavot

Champagne Laherte Frères Les dix hectares du domaine sont travaillés par les deux frères Laherte ainsi qu’Aurélien, le fils de Thierry. Depuis 2004, la cinquième génération apporte une nouvelle dimension. Suivant les pas de son père, il comprend vite que la principale philosophie du domaine est de prendre le temps de bien faire les choses, de se satisfaire d’un raisin naturellement mûr et sain. Il prend alors soin à son tour de préserver ce trésor accumulé depuis des décennies : un savoir-faire familial et des vignes vivantes. Laurence, épouse de Thierry, apporte toute son énergie et une partie de son héritage familiale : de belles parcelles de Chardonnay sur la Côte des Blancs dans les villages de Voipreux et Vertus 1er Cru. Ensemble, ils s’unissent pour préserver au mieux ces fabuleuses terres que les anciennes générations leur ont légué et ainsi enfanter des vins qui leurs ressemblent : pur, sincère et authentique. Le domaine exploite un peu plus de 10 hectares à travers le vignoble Champenois dans trois régions bien distinctes : – Principalement sur les Coteaux sud d’Épernay : les crus Chavot, Epernay, Vaudancourt, Moussy, Mancy et Morangis plantés avec les 3 cépages, – La Côte des blancs avec les crus de Vertus et Voipreux en Chardonnay 1er Cru, – Et dans la vallée de la Marne avec les crus de Le Breuil et Boursault en Meunier. La fabuleuse mosaïque de terroirs du vignoble, répartie à travers plus de 75 parcelles dans 10 crus Champenois, offre de nombreuses possibilités créatives et d’interprétation du terroir. Source: site internet du domaine

Champagne David Léclapart

David Léclapart cultive 3 hectares de vignes (80 % de chardonnay, 20 % de pinot noir) sur la commune de Trépail et la montagne de Reims. Depuis 1998, l’ensemble du vignoble est certifié Demeter. Vigneron peu connu en France car l’essentiel de la production est exportée, nous vous invitons à découvrir ici quelques unes de ces cuvées de Champagne.

Champagne Egly-Ouriet

Domaine familial, ou est actuellement active la 4ème génération en la personne de Francis Egly. Possédant majoritairement des vignes en Grand Cru (9,7 hectares), le domaine se base sur de très belles sélections massales et sur des vieillissements sur lattes d’au minimum 4 ans sur les bruts et 6 sur les millésimés. Le domaine Egly Ouriet produit ainsi des vins racés, taillés pour la garde, ou la finesse des bulles entoure une matière généreuse et très équilibrée, et très peu voir pas du tout dosés.

Jura, Savoie

Domaine de la Tournelle, Evelyne et Pascal Clairet

Le domaine de la Tournelle est situé sur la commune d’Arbois, Evelyne et Pascal Clairet y exploitent 6 ha depuis 1991. Toutes les vignes sont travaillées de la façon la plus naturelle possible et les doses de soufre à la mise sont très faibles. Leurs différentes cuvées représentent aussi bien les vins de tradition Arboisienne que de nouvelles voies comme le ouillage du Savagnin avec la cuvée Fleur de Savagnin ou encore la vendange entière en macération carbonique du Poulsard sur la cuvée Uva Arbosiana.

Domaine Gilles Berlioz à Chignin

Le Domaine Gilles Berlioz est localisé en Savoie, du côté de Chignin. Cette région viticole présente une particularité : la vigne est implantée sur des coteaux. Elle se trouve également adossée à la façade sud du Massif des Bauges. Le domaine se situe à proximité d’une zone naturelle protégée (zone Natura 2000) et d’une zone touristique (stations de ski, lac du Bourget,…). C’est dans cet environnement où la vigne s’est intégrée au paysage local, que Gilles Berlioz conduit son exploitation sur 3,5 ha en agriculture biologique et biodynamique. Son domaine se compose de 4 ilots de parcelles séparées physiquement : Bordiot : 0,65 ha de Mondeuse et 0,15 ha de Persan Les Chateaux et Chez Odette: 1,1 ha de Roussanne et 0,3 ha de Jacquère La Tournaz : 0,12 ha de Roussanne Les Cray : 0,8 ha de Jacquère et 0,3 ha d’Altesse La Mondeuse, le Persan, la Roussanne, la Jacquère et l’Altesse sont des cépages traditionnels en Savoie (cf Rubrique Les vins ) Chaque cépage est choisi en fonction des propriétés de la parcelle (exposition au soleil, type de sol,..) afin que le vin obtenu soit de la meilleure qualité possible et reflète au mieux le terroir. Ainsi, Gilles Berlioz propose des micro cuvées issues de conditions particulières et valorisées de façon propre et originale. Tout ce domaine est conduit en agriculture biologique et biodynamique dans son intégralité depuis 2005. Dans ce même esprit, Gilles Berlioz participe à des recherches menées par la Chambre d’Agriculture et le GRAB (Groupe de Recherche en Agriculture Biologique) : une de ses parcelles est utilisée pour tester l’effet de divers produits à base d’huiles essentielles contre le mildiou. Ces recherches ont pour objectifs de faire diminuer l’utilisation du cuivre métal, qui entraîne une pollution des sols, dans la viticulture. Source:site internet du domaine

Domaine Renardat-Fâche

Languedoc Roussillon

Domaine de Clairac

Situé dans les hauteurs de Béziers, sur les appellations Saint Chinian et Coteaux du Languedoc, le domaine produit, selon les déclinaisons de terroirs, des vins pleins de fruits, aux aromatiques franches, complexes, qui ne manquent pas de fond. Des vins soyeux, francs, qui se boivent « a la régalade », mais pas que !

Domaine les Fusionels

Domaine très récent de l’appellation Faugères, les Fusionels est né de la rencontre d’Arielle et Jem Harris, Arielle étant d’origine champenoise et Jem d’Australie. Le domaine exploite des parcelles situées entre 200 et 400 m d’altitude et en sort de très belles cuvées alliant parfaitement tradition et modernité Un domaine à suivre de près et qui figure déjà parmi les meilleurs de l’appellation!

Michel et Pompilia Guiraud

Domaine Michel et Pompilia Guiraud Domaine situé à Roquebrun sur le terroir de Saint Chinian, Michel et Pompilia Guiraud y exploitent environ 25 HA pour en sortir de superbes cuvées de St Chinian au rapport qualité prix tout à fait exceptionnel. De très beaux vins à découvrir.

 Clos Marie, Christophe Peyrus

Domaine Clos Marie Le Clos Marie représente l’un des grands domaines du Languedoc dont la qualité de la production ne cesse de croître année après année. Situé en appellation Pic St Loup et cultivé en biodynamie, les vins du domaine surprennent par leur fraîcheur et finesse. Des grands vins du Languedoc à découvrir en blanc comme en rouge.

Domaine de l'Horizon

« Chez Thomas Teibert, la passion de la vigne et du vin furent très précoces: dès 14 ans! De nombreux stages en Allemagne et en Autriche, des études d’œnologie, la distribution de barriques… Le domaine de l’Horizon, lui, a démarré en 2006, avec 2,5 hectares seulement -mais travaillés déjà en bio. L’exploitation a ensuite grandi, jusqu’à totaliser aujourd’hui une quinzaine d’hectares. Thomas s’est, entre temps, associé avec de vieux amis allemands. Tandis que les préceptes de la biodynamie s’imposaient à la vigne. » (Gault et Millau)

Clos Maïa, Géraldine Laval

Petit domaine d’un peu plus de 4 Ha situé sur les terrasses du Larzac, Géraldine Laval y produit des vins gourmand et très purs en blanc comme en rouge. A la vigne, pas de traitements, le domaine est en cours de conversion « agriculture biologique » et en vinification, pas d’utilisation d’intrants extérieurs et utilisation du souffre à dose chirurgicale.

Mas Haut Buis, Olivier Jeantet

Installé depuis 1999 sur les terrasses du Larzac, Olivier Jeantet, propriétaire du Mas Haut Buis, travaille ses vignes intégralement en Bio et de façon la plus naturelle possible en cave afin de préserver les qualités du raisin. Ainsi, les vins du Mas Haut Buis présentent tous une grande pureté de fruit, de l’élégance et beaucoup de fraîcheur. Un domaine à découvrir et qui ravira même les amateurs de vins plus nordistes!

Mas Laval, Aniane

Situé à Aniane, sur un des plus beaux terroirs du Languedoc, le Mas Laval y produit des vins qui figurent parmi les plus beaux vins de la région. Des vins présentant des matières denses mais toujours soutenue par beaucoup de fraîcheur. Un domaine à découvrir et dont les prix restent très accessibles au regard de la qualité exceptionnelle des vins. Deux cuvées de rouge sont proposées: Les Pampres à consommer sur sa jeunesse et qui séduit par sa fraîcheur et son fruité croquant. La Grande Cuvée qui même si elle se goûte bien jeune gagnera énormément au vieillissement en complexité aromatique.

Domaine Les Creisses, Philippe Chesnelong

Le domaine des Creisses comprend 15 hectares de vigne, des garrigues, des bois et des chênes truffiers. Les cépages cultivés sont : Syrah Grenache Cabernet Cinsault sur des graves argilo-calcaires dits « les Creisses » Mourvèdre sur un coteau basaltique exposé sud-est en direction de la mer au sol sombre : « Les Brunes » LES CREISSES C’est le nom de deux tènements : Un plateau (de 11 hectares) argilo-calcaire caillouteux au sol profond qui donne des vins denses, soyeux et frais. Ce sont aussi 2 hectares de vieux grenache et cinsault sur des terrasses de graves plus pauvres (graves villafranchiennes) encadrées de bois qui expriment beaucoup de finesse. LES BRUNES Ce coteau, ancienne coulée de lave, orienté sud-est, porte des mourvèdre sur son sol basaltique sombre qui a donné son nom à cette parcelle. TRAVAIL DU VIGNOBLE Les vignes sont taillées exclusivement sur « vieux bois » (gobelet Languedocien pour les vieux grenache ou taille Royat pour les autres vignes) pour une disposition optimale du feuillage afin d’avoir un fruit aéré, indemne de maladie mûr et savoureux. L’enherbement du vignoble par moitié et les apports réguliers de matière organique pour avoir des sols équilibrés, vivants, poreux et drainants permettant à la vigne d’avoir un enracinement plongeant et de puiser une eau profonde et régulière. Le vignoble est en protection raisonnée et donc traité aussi peu que possible mais autant que nécessaire. Source: site internet du domaine

La Nouvelle Donne, Wilfried Valat

Le domaine a été créé en 2007 sur les dernières hauteurs du col de la Done, sur l’un des territoires les plus beaux, les plus riches de diversité et les plus sauvages de tout le Sud de la France : celui de Calce (Pyrénées Orientales.) Sauvé in extremis de l’arrachage auquel il était destiné, le vignoble renaît actuellement sous la forme de deux îlots, le clos de l’Olby et le clos du Mas, installés en coteaux de part et d’autre de la Départementale 1 qui relie la vallée de la Têt à la vallée de l’Agly. L’agriculture biologique : une démarche volontaire et engagée Le mode de culture mis en place sur l’ensemble du domaine vise à respecter l’environnement et à favoriser le bon fonctionnement des écosystèmes viticoles. Il suit le cahier des charges de l’agriculture biologique pour lequel l’exploitation est actuellement en cours de certification (2007-2010). Ce mode de production dont les formes reprennent dans une large mesure celles de la viticulture traditionnelle du début du 20ème siècle est reconnu officiellement depuis 1991 au niveau européen. Il a pour principe fondateur la préservation des relations naturelles qui existent entre les plantes, le sol et les animaux. Dans cette optique, le cahier des charges du label banni les fertilisants minéraux, les herbicides ainsi que l’ensemble des matières actives issues de la synthèse chimique dont on connaît désormais la plupart des effets néfastes sur l’environnement et l’Homme. S’il est volontaire et assumé, ce choix n’en entraine pas moins un certain nombre de contreparties lourdes dont les effets s’expriment au quotidien, que ce soit en raison de la nécessité de développer une vigilance parasitaire accrue, d’un surplus d’interventions ou d’interventions plus couteuses. L’agriculture biologique constitue de fait un engagement individuel important. Parmi les directives rassemblées au sein du RCE n° 834/2007 et n° 967/2008, l’absence de certaines pratiques propres à l’agriculture intensive et/ou conventionnelle défini par défaut l’essentiel du domaine de travail de la viticulture biologique. Récolte, vinification et élevage : de l’artisanat de luxe De la récolte jusqu’à la mise en bouteille, l’accent est mis sur la sélection et la préservation des qualités naturelles du raisin puis des vins qui en sont issus. Les interventions oenologiques se limitent à leur formes minimales, sans matériel sophistiqué ni techniques modernes, mais avec beaucoup d’opérations manuelles, de réflexion et un gout particulier pour la fraicheur et l’élégance du Carignan. Une récolte manuelle, un transport en douceur, de petites vinifications en levures indigènes, des élevages raisonnés sous bois anciens, des soutirages gravitaires, des mises en bouteilles protégées mais non traumatisantes et une conservation en atmosphère contrôlée. De cette attention de tout les instants naissent des vins stables dans le temps, aux équilibres hors du commun et aux profils délicats. Comme si la Bourgogne avait trouvé un nouveau terrain de jeu dans le Roussillon. Source: site internet du domaine

Domaine Zelige Caravent

Château Mirausse, Raymond Julien

Le Château Mirausse, situé au nord de Badens (11), en plein coeur du Minervois est la propriété de Raymond Julien. Ses vins sont l’exemple même de ce que donne le travail « à l’ancienne », beaucoup de travail à la vigne et une attention particulière en cave pour avoir à agir le moins possible. Beaucoup de carignan et de cinsault, accompagnés de la syrah et du grenache permettent à Raymond Julien de sortir des cuvées possédant des tempéraments bien distincts, de la mâche et jamais de déficit de fraîcheur. Le Minervois qu’on aime !

Sud Ouest

Château Combel la Serre

Domaine situé à Saint Vincent Rive d’Olt, Jean Pierre et Julien Ilbert nous livrent de superbes cuvées de Cahors qui sans renier leurs origine proposent beaucoup de fraîcheur. De très beaux vins à prix très doux. A découvrir.

Le Jonc Blanc

Domaine dirigé par Franck et Isabelle Pascal selon les principes de la culture Biodynamique et non interventionniste. Il en ressort de très beaux vins de Bergerac, au fruité croquant et d’une très grande pureté aromatique.

Domaine des Causses Marines

Domaine des Causses Marines Un peu d’Histoire… Certaines mauvaises langues l’appellent domaine de Grosses Narines. D’autres prétendent que le nom viendrait de sa fille Marine. Que nenni ! Causse Marines fut baptisé ainsi lors de son rachat, en 1993, eut égard au nom du ruisseau, Marines, délimitant le bas de la propriété. L’ensemble du vignoble s’étendant sur un Causse calcaire fort maigre, l’ambiguïté du nom était toute trouvée… Le Lescarret ne but que du Bordeaux jusqu’à l’âge de 16 ans. Ça n’aide pas. Et quand on sait que peu après, il passa par l’Institut d’oenologie de Bordeaux, on comprendra les préjugés et le manque d’objectivité du garçon. Heureusement, un accident salvateur le frappa d’amnésie. D’abord salarié comme brandouilleur de burette à Sancerre et ensuite régisseur en Provence, il fit naïvement ses classes avant de se jeter à l’eau inconsciemment en 1993 à Gaillac. 1ère leçon : Pour faire du vin, on a besoin de raisin. Au départ sur 8 ha, aujourd’hui sur 12, nous nous efforçons de mettre à l’honneur les cépages autochtones ancestralement cultivés sur la région. Les décrets d’appellation miteux et poussiéreux (tentant d’éviter le pire, mais assurément empêchant le meilleur) ont eu raison de notre pugnacité. La plupart des vins produits aujourd’hui par le domaine sont élevés au rang de vin de table. Toujours aucun clone ne trône sur le domaine. Toutes nos vignes – d’avant-guerre – étaient « greffées en place », les nouvelles plantations sont issues de sélection massale méticuleusement sélectionnée par nos soins. Contrôlé par Qualité France – certification pour l’agriculture biologique-, nos modes de culture interdisent désherbants, insecticides et toute molécule de synthèse. A présent, en agriculture biodynamique nous sommes fiers d’arborer le logo Demeter. Ingrédients Syrah, Duras, Braucol, Prunelard et Jurançon Mauzac, Ondenc, Loin de l’œil, Muscadelle, Sémillon… et Chenin À la cave, A la cave, Alouette, Alouette …Aaaaaaa Les rendements moyens (à ulcérer un chilien) s’échelonnent de 13 à 30hl/ha ces 10 dernières années. Évidemment, la totalité du vignoble est vendangée (et triée) manuellement. Prolongement logique de nos efforts paysans, nous mettons un point d’honneur à vinifier et élever nos bébés sans artifices ni chimie dégradante. Nous limitons collage et filtration à leur plus simple expression. Certaines de nos cuvées sont totalement exemptes de soufre. En conclusion, on peut faire bio « sans avoir le cheveu long et fumer la moquette » ; on peut faire des vins natures qui ne sentent pas le pet de vache. Source: site internet du domaine

Domaine le Bouscas, Floréal Romero

Domaine situé dans le Gers à Gondrin et produisant une gamme de vins originaux de grande qualité. Des vins à découvrir pour sortir des sentiers battus! Le domaine est intégralement conduit et certifié en agriculture biologique.

Vallée de la Loire

Sébastien David

Domaine Sébastien David « Vigneron à Saint Nicolas de Bourgueil depuis 1999, je revendique une viticulture progressiste de qualité, basée sur les enseignements de nos anciens! L’agriculture biologique et biodynamique vont d’eux même dans ma ferme, où le cabernet franc s’épanouit de millésimes en millésimes. » Source: http://patrimoinesd.canalblog.com/

Domaine Richard Leroy

Ancien financier, Richard Leroy s’installe en 1996 à Rablay sur Layon pour y exploiter 2.7 ha de chenin en Biodynamie. En résulte aujourd’hui des vins au sommet de la production de la région, d’une puretée et d’une élégance exceptionnelle.

Domaine de la Pépière

Domaine de la Pépière Domaine créé en 1984 et certifié en Agriculture Biologique depuis 2010. Marc Ollivier et Rémi Branger proposent de superbes cuvées de Muscadet qui démontrent parfaitement le grand potentiel des vins de la région. Plus d’infos sur le domaine: http://www.domainedelapepiere.com/index.html

Nicolas Grosbois, Chinon

Domaine Grosbois Présentation du domaine par Nicolas Grosbois Propriété Familiale de 9 hectares, le vignoble Grosbois est situé au lieu dit « Le Pressoir » dans l’appellation Chinon au cœur du Val de Loire entre forêt et rivière. Nous nous situons en haut du coteau de Chinon, le domaine est une ancienne ferme fortifiée du 15ème siècle. Notre chance réside dans le faite que le site n’a pas été remembré depuis le 15ème siècle. Il faut savoir qu’à cette époque la taille des parcelles étaient déterminées en fonction de la géologie, une partie plus argileuse au milieu du coteau était systématiquement séparée et entourée d’un mur pour adapter la culture au sol. Nous profitons donc d’un parcellaire varié, sur les neuf hectares de production nous comptons 13 parcelles différentes. Terroir et cépage : Différents sols modulent la personnalité des vins. Nous nous trouvons majoritairement sur une roche mère calcaire appelé Millarge ou Tuffau-Jaune. Les sols sont soit argilo calcaire soit argilo-siliceux, la profondeur varie de 30 cm à 1,5m en bas du coteau. Le cépage Cabernet Franc est utilisé à 100%. Mon histoire : Porté par l’élan familial, je rentre dans les écoles de viticulture en 1992 pour en sortir en 1998 un BTS en poche. Je n’ai pas voulu revenir travailler à Chinon trop tôt, je voulais voir du pays. J’ai pris en 1999 la direction d’un Domaine viticole de 30 Ha dans le Minervois ou j’ai appris à travailler la grande Syrah, le Grenache, les vieux Carignan, le capricieux Merlot et le compliqué Mourvèdre. Je quitte le sud de la France deux ans plus tard pour aller faire une saison de 6 mois au Chili dans la vallée de Maipo en compagnie de mon petit frère qui y est installé comme œnologue. C’est au Chili que j’ai pris la décision de revenir travailler au domaine familial, mais je voulais voir le monde. Je reviens en France en 2002 pour travailler le cabernet franc à Saumur-Champigny au Domaine de la Perruche comme responsable de cave. Le monde c’est aussi nos voisins, puis l’expérience du Cabernet Franc dans une appellation voisine de Chinon me paraissait très bonne. L’aventure prend fin deux ans plus tard et je pars pour l’Oregon vinifier dans la Williamette Valley pour Adelsheim Winery et Shea Vineyard. J’ai découvert le travail des vins à l’anglo-saxonne, des essais sans limite, des vignerons décomplexés, une approche qualitative pointue du vin mais très simple en même temps, avec une liberté de langage qui manque à nos vignerons Français. Je poursuis l’aventure la même année par une vinification en Australie dans la Hunter Valley au domaine Brokenwood. Là, les vins sont riches, chauds et larges à la dimension du continent, je commence à comprendre la notion de diversité des vins du monde. Chaque vin ressemble à un lieu et à un ou plusieurs hommes. Trois ans plus tard je descends en Nouvelle-Zélande pour travailler le pinot noir dans la Waipara Valley avec Pegasus-Bay Wines. Là, même constat, les vins sont marqués par le lieu et les hommes, la vision du vin est simple, pragmatique et décomplexée. Dans cette dernière période je prends conscience de ma chance, la Famille Grosbois possède un joli petit vignoble à Chinon. À la fin des vendanges je quitte la Nouvelle-Zélande pour rentrer en France avec la ferme conviction que nous pouvons produire de beaux vins un petit peu partout dans le monde et bien sûr aussi à Chinon. En mai 2005 j’ai 29 ans, je propose à mes parents de revenir travailler avec eux à Chinon, là ils me font confiance et me laissent travailler comme je l’entends. C’est parti pour de bon. Méthode de travail : Millésime 2005, je commence par la maitrise des rendements, l’objectif est de produire 35 hectolitres par hectare, le résultat est très encourageant. Millésime 2006, nous stoppons les désherbages et travaillons les sols. Les vendanges en vert sont toujours nécessaire pour maîtriser la qualité, je commence à comprendre l’équilibre des différentes parcelles et adapte les rendements à la vigueur. Pour produire de grands raisins donc un grand vin il faut au vigneron écouter sa vigne avec les yeux et lui parler avec ses mains. Millésime 2007, encouragé par les bons résultats nous stoppons les traitements chimiques. Parce que lui parler avec les mains cela veut dire qu’il faut travailler physiquement le végétal, à mon sens, si nous trouvons le parfait équilibre de nos vignes, elles se nourrissent mieux, elles sont donc moins fragiles produisent donc meilleur, etc. Millésime 2008, soutenu par mes parents et une bande de jeunes vignerons de Loire je vendange à la main, la différence est spectaculaire, le résultat à la hauteur du travail. Millésime 2009, je me sens de plus en plus à l’aise sur le domaine, les vins sont appréciés et pour aller un petit peu plus loin dans la compréhension des vignes je souhaite travailler sous le label Demeter.

Les Maisons Rouges, Pierre Borel

Tout petit domaine d’un peu plus de 1 ha et situé sur l’AOC Bourgueil, Pierre Borel nous propose une très belle cuvée de Bourgueil de belle maturité et travaillée le plus naturellement possible.

Domaine de Mirebeau, Bruno Rochard

Petit domaine situé à Rablay sur Layon et voisin de Richard Leroy, Bruno Rochard y excelle et propose de très belles cuvées en blanc comme en rouge.

Domaine Melaric

Mélaric est né d’une passion commune pour les vins de terroirs exprimant l’endroit où ils sont nés. Sur 4 hectares dans le sud saumurois, nous cherchons à élaborer des vins précis, vivants et digestes à la personnalité singulière, reflet de leurs racines et du millésime… Le raisin est l’essence même du vin. C’est donc à la vigne que se portent notre énergie et nos efforts passant notamment par une culture biologique et biodynamique. Respect du raisin et respect du vin… à la cave, nous accompagnons simplement les vins, à travers des élevages longs dans nos caves de craie. Source: www.vins-melaric.com

Domaine les Roches Sèches

Domaine composés de trois jeunes amis vignerons (Jean-Marie BROUSSET, Thibaut DUCLEUX et Julien DELRIEU) récemment installés à Faveraye-Mâchelles, au cœur de l’Anjou. C’est sur les rives du Layon, et plus particulièrement sur les coteaux confidentiels du Lys (le Lys est un affluent du layon), que le domaine Les Roches Sèches a été crée. Il s’étend sur 15 hectares de vignes au cœur d’une zone de polyculture élevage paisible et bucolique. Les vignes sont cultivées de manière biologique et 2010 est la première année de conversion. Source: site internet du domaine.

Domaine François Chidaine

Domaine phare de l’appellation Montlouis cultivé intégralement selon les principes de l’agriculture bio-dynamique depuis 1999.

Domaine du Collier

Le Domaine du Collier a été créé en 1999 par Antoine Foucault et Caroline Boireau. S’étendant sur la commune de Brézé, les vignes d’Antoine et Caroline occupent 6 ha environ. La plus grande partie du domaine est en chenin pour le vin blanc et l’autre partie en cabernet franc pour les rouges. Le travail de la vigne s’effectue en bio, sans produit de traitement chimique engrais ou désherbant, avec un travail des sols et des labours qui fait descendre les racines de la vigne jusque dans la roche de tuffeau. Les vendanges sont manuelles et la vinification se fait en barrique durant deux à trois ans en cave .C’est seulement lorsque le vin en a décidé que celui ci est mis en bouteille et qu’il peut enfin être dégusté.

Sebastien Brunet, Vouvray

omaine Sébastien Brunet Sébastien Brunet reprend l’exploitation familiale en 2006, ce qui représente 15 hectares sur les communes de Vernou et Chançay. La totalité du vignoble est plantée en cépage Chenin. Les sols sont labourés et les raisins sont récoltés manuellement avec tri à la caisse. Les vinifications sont élaborées sans levurage chimique et avec un faible apport de soufre. L’élevage en barrique pour toutes les cuvées dure 12 mois sur lies.

 La Porte Saint Jean, Sylvain Dittière

Jeune vigneron récemment installé sur l’appellation, Sylvain Dittière produit des vins caractérisés par un style très « bourguignon », à savoir des vins dans un registre très élégant. En à peine deux millésimes, ce jeune vigneron talentueux a su se hisser au sommet de l’appellation.

Pascal et Nicolas Reverdy, Sancerre

Vincent Gaudry, Sancerre

Domaine situé dans le village de Sury en Vaux, à 3km de Sancerre. Vincent Gaudry arrive au domaine familial en 1991, et décide quelques années plus tard de stopper toute utilisation de produits chimiques, suite à une mauvaise expérience après un traitement des vignes. Le domaine se converti peu à peu à la biodynamie, a force d’expériences, de réflexions et propose aujourd’hui une vision du Sancerre pure, gourmande et minérale. Loin des canons du centre loire, des vins de gastronomie et de plaisir, tout simplement.

Le Rocher des Violettes, Xavier Weisskopf

Le domaine « Le rocher des violettes » est tenu par Xavier Weisskopf, accompagné de sa femme, Clémence. Situé sur l’appellation Montlouis sur Loire, a l’est de Tours, le domaine est travaillé en agriculture biologique depuis sa reprise, en 2005. De magnifiques chenins d’expressions diverses, un côt fait à partir de vigne de 90 ans en moyenne, un cabernet franc, et du sauvignon et/ou chardonnay selon les millésimes, une panoplie de cuvées sincères, gourmandes, gastronomiques, au top de Montlouis !

Damien Laureau, Savennières

Le domaine Damien Laureau est situé dans la ville de Savennières (49), et a été repris en 1999 par le vigneron du même nom. Le domaine possède des vignes en majorité sur le secteur de Beaupréau, d’ou il produit 2 cuvées : Les genêts ainsi que le Bel ouvrage. Damien Laureau possède aussi 25 ares sur la Roche-aux-moines. Les vins sont toujours élevés sous bois, et possèdent une rondeur de fruit ainsi qu’une expression minérale, propre au terroir de Savennières.

Clos de L'Elu, Anjou

Benoit Courault

Domaine Les Maisons Rouges, Jasnières

Vallée du Rhône

Domaine Gramenon

Domaine Gramenon Une bâtisse et 12 hectares de vieilles vignes achetées en décembre 1978 par Philippe Laurent et Michèle Aubéry-Laurent à Montbrison. La totalité de la production sera vinifiée dès la première année et en 1979 sortent les premières bouteilles dont la cuvée des Ceps Centenaires. Au fil du temps, des plantations ont agrandi la surface du vignoble ainsi qu’en 1999 l’acquisition de plusieurs parcelles (4,5 hectares) sur le terroir deVinsobres. Après le décès accidentel de Philippe fin 1999, Michèle choisit de continuer seule l’aventure. Maxime-François l’un des trois enfants la rejoint à Gramenon en 2006 et met également en place un petit négoce de vinification. En 2007, l’achat d’une parcelle sur le haut plateau de Valréas porte la superficie totale à 26 hectares. La philosophie à la vigne Depuis l’origine, la vigne a été cultivée de façon naturelle et biologique. Nous, on appelait cela, il y a 30 ans « travailler normalement !» Tout naturellement, les vignes sont chaussées à l’automne et déchaussées au printemps. Le sol est entretenu mécaniquement au printemps et à l’été, un binage manuel vient en complément sur certaines parcelles. Seuls, cuivre et soufre, sont utilisés en traitement de l’oïdium et du mildiou. Bien sûr nous procédons à l’ébourgeonnage sur la plupart des parcelles et nous apportons régulièrement sur l’ensemble du vignoble des préparations biodynamiques traditionnelles de cette méthode (Compost de bouse Maria-Thun, bouse de corne et silice de corne selon les saisons, complétées par des pulvérisations d’infusions d’ortie, pissenlit et achillée). L’ensemble du vignoble est certifié agriculture biologique et DEMETER. Gramenon vit au cœur de la Drôme provençale, à Montbrison sur Lez petite commune située entre Grignan et Nyons. Une vieille bâtisse entourée de 16 hectares de vignes et d’oliviers. C’est ici aussi que sont vinifiés et élevés les vins. Le Domaine est situé sur une barre calcaire à 300 mètres d’altitude ce qui explique l’originalité et la fraîcheur du terroir. Les parcelles de Vinsobres et Valréas, elles aussi plantées sur un relief calcaire bénéficient toutefois d’un climat plus méditerranéen. L’encépagement global est traditionnel : – 65% de Grenache de 5 à 120 ans, conduites en gobelet et cordon de Royat. – 25% de Syrah de 8 à 30 ans. – 10% composés de Viognier, Clairette et Cinsault. La densité de plantation va de 3600 à 4000 pieds par hectare. Source: site internet du domaine

Château de la Selve

Château de la Selve Nouvelle référence de la région, reconnue comme découverte de l’année par la RVF, Benoît et Florence Chazallon, vignerons du Château de la Selve, démontrent avec leurs vins que les terroirs Ardechois peuvent engendrer de grands vins.

Domaine Jean Louis Chave

Le domaine Jean Louis Chave est de ces domaines mythiques qui produisent parmi les plus grands vins du vignoble Français.

Domaine Guillaume Gilles, Cornas

Formé par Robert Michel et Jean Louis Chave, Guillaume Gilles travaille 3 ha de vignes sur Cornas. Tous les sols sont travaillés mécaniquement et le travail de la vigne se fait pratiquement exclusivement manuellement. 3 cuvées sont proposées: – Les Peyrouses en AOC Côtes du Rhône et issu d’une parcelle de vieilles syrah dans la plaine de Cornas. – La Combe de Chaillot en AOC Cornas et issu de la partie basse de Chaillot. – Cornas Chaillot issu du lieu dit Chaillot.

MAS THEO, Laurent Clapier

Le Mas Théo est un domaine viticole repris en 1999 avec l’installation en tant que vigneron de Laurent Clapier. Les générations précédentes étaient déjà dans le monde agricole, mais Laurent a été le premier à concrétiser sa passion du vin jusqu’à la bouteille. La dénomination du domaine vient des anciens du village qui l’appelaient le Mas Théolas (de l’arrière grand père Gabriel Théolas). La passion de la vigne… A l’origine le vignoble comporte 20 hectares, il se situe sur les communes des Granges-Gontardes et de Roussas en Drôme Provençale dans la délimitation de l’appellation contrôlée Grignan-lès-Adhémar. Les cépages sont ceux typiques de la vallée du Rhône: La Syrah et le Grenache pour la plus grande partie, ainsi que le Mourvèdre, le Carignan et le Cinsault. La production moyenne du Domaine se situe à cette période aux alentours de 700 hectolitres. Elle est en totalité vinifiée en rouge. Les fermentations se font en cuve fibre pour la cuvée TO et en cuve béton pour la sélection GRIFFON avec une maîtrise précise des températures. Depuis le millésime 2004, le Mas Théo a concrétisé son attachement et son respect du vignoble en labellisant son travail en agriculture biologique. La certification se fait avec l’organisme ECOCERT. Depuis le millésime 2007, le vin peut revendiquer la mention « vin bio ». Source: site internet du domaine

Domaine de Beaurenard

Domaine de Beaurenard, Châteauneuf du Pape La totalité du Vignoble de Beaurenard (60ha) est en culture Biologique (certifié par Ecocert) et même cultivée en biodynamie (certifié par Demeter), sans utilisation de produits chimiques de synthèse. Ainsi la vigne est en phase avec la nature, les cycles lunaires, planétaires et les rythmes cosmiques . Fort de ce principe on applique des préparations biodynamiques à des moments clés (bouse de corne, compost de bouses, silice,…) qui vont renforcer les défenses naturelles de la vigne. Pour parfaire cette force, des pulvérisations de tisanes de plantes sont réalisées régulièrement (ortie, achillée millefeuilles prêle, camomille,…). Dans le vignoble, cela se traduit par un travail du sol sans herbicides, avec un épandage de fumier soigneusement dynamisé et un enherbement réfléchi (selon les conditions climatique) Source: site internet du domaine

omaine Coursodon, Saint Joseph

Un domaine phare de l’appellation qui s’étend sur 15 ha et qui produit des vins dont la qualité monte année après année. Les sols : « Le vignoble est exposé Sud-Sud-Est, il est établi en terrasses sur de raides coteaux. L’essentiel du sous-sol est composé de schistes et granit gneissique. Du point de vue géologique, cette région est assez homogène. Les sols sont peu profonds, perméables et chauds. Cépages : Le Saint-Joseph blanc provient de deux cépages, la Marsanne et la Roussane. Notre domaine, lui, n’a qu’un seul cépage, la Marsanne. Le Saint-Joseph rouge provient d’un cépage unique, la Syrah. Vinification, un savoir-faire qui a construit notre réputation : Les vendanges sont faites manuellement, transportées en grappes entières dans nos chais et triées avant le remplissage des cuves. Saint-Joseph Blanc : 2 méthodes de vinification sont employées : – Fermentation en cuve émail ou inox. Nous procédons à la mise en bouteille après la fermentation mallolactique. Nous obtenons un Saint-Joseph blanc très fruité, aux arômes de pêche et d’abricot, gras et agréable à boire. Vieillissement 2 à 3 ans. – Fermentation en fût de chêne de 228 litres (pièce) qui donne des vins nerveux, riches, qui pourront supporter quelques années de vieillissement (4 ou 5 ans). Saint-Joseph Rouge : Vinifié traditionnellement en cuve de bois ouverte, avec 2 pigeages journaliers, température contrôlée et cuvaison longue (2 à 3 semaines). Ces vins seront élevés en fûts de chêne pendant 18 mois. Notre Saint-Joseph rouge est un vin tannique dans sa jeunesse qui s’affine avec le temps et offre un nez complexe (violette, framboise, cassis) – vieillissement 3 à 6 ans. Le Paradis Saint-Pierre et l’Olivaie sont deux cuvées issues de vieilles vignes (50-60 ans) qui donnent des vins plus corsés et plus fins qu’il faudra attendre – vieillissement 5 à 8 ans. Un vin de caractère accompagnant à merveille des mets simples ou raffinés : Le Saint-Joseph rouge peut accompagner des gibiers, viandes rouges et fromages à pâte cuite. Le Saint-Joseph blanc pourra être servi en apéritif ou avec des poissons. » Source: Domaine

Domaine de la Biscarelle

Les Vignerons d'Estézargues

Situés près de Lirac, dans l’aire d’appellation des Côtes du Rhône villages, les vignerons d’Estezargues sont la réunion de 10 domaines viticoles tournés vers un travail le plus naturel possible : Pas de levurage, pas de filtration, peu de souffre, et bien sûr, un travail des sols sans intrant. Tous les vins sont marqués par une maturité optimale, un caractère franc et une grande buvabilité, et tout ça à prix doux !

Elodie Balme, Rasteau

Le domaine Elodie Balme est situé sur Rasteau (Vaucluse). La première vinification de cette jeune vigneronne a lieu en 2006, suite a un BTS Viti et un passage chez Marcel Richaud. Elle décide dés le début de travailler en cuves bétons et ses vins ne voient pas la moindre trace de bois. Des vins avec du corps, du jus, et une grosse gourmandise !