Découvrez la carte des vins de la Cave des Halles, cave à vins à Lannion : nous vous proposons une sélection de domaines et de châteaux de toutes les régions de France

Alsace

Domaine Ostertag

Domaine Ostertag : « Plus de 80 petits jardins de vignes reliés entre eux par un même esprit…  » : voici comment André Ostertag décrit lui-même la propriété familiale de 14,4 hectares, implantée notamment sur Epfig et Nothalten.

L’homme peaufine ses rieslings, polit ses gewurztraminers, sculpte ses pinots gris et surtout, élève ses sylvaners au rang de grands vins. Nous sommes des inconditionnels de ces vins d’artiste, que nous considérons parmi les meilleurs d’Alsace. Ils ont de la grandeur d’âme, de la sagesse, de la puissance sans exubérance, une tension retenue.

(Gault et Millau)

Domaine Rietsch

Domaine familial situé à Mittelbergheim et créé à la fin des années 70 par Pierre et Doris Rietsch, aujourd’hui dirigé par leurs enfants.

La viticulture est respectueuse de l’environnement et c’est dans cette optique que le domaine a lancé en 2008 la conversion à l’agriculture biologique des parcelles de Pinot Noir puis l’année suivante l’ensemble du Domaine.

Enherbement et travail du sol sont les pièces maîtresses du mode cultural du domaine. Ils permettent à la flore et à la faune indigènes de créer un milieu équilibré et de favoriser l’expression du terroir.

Vendanges exclusivement manuelles accompagnées d’un tri sévère à la parcelle, pressurage doux et long afin de préserver l’intégrité du raisin.

Les fermentations sont réalisées à partir de levures indigènes et les élevages sur lies prolongés au maximum afin de permettre aux vins de se construire, d’enrichir leurs bouquets et d’exprimer la personnalité de leurs terroirs d’origine.

Beaujolais

Domaine Christian Ducroux

Petit domaine sur sol de granit rose délimité à l’ouest par les monts du Beaujolais et à l’Est, par la rivière Saône. Christian Ducroux travaille ses vignes en Biodynamie à l’aide de ses deux juments Ewan et Kaina afin de favoriser l’activité microbienne des sols. En cave, pas de rajout de sulfites et vinification sur levures indigènes.

Domaine Jean Foillard

Exploitation d’une superficie de 13 Ha 80 A. issue des domaines familiaux et d’acquisitions.

  • MORGON : 8.60 ha,
  • FLEURIE : 1.00 ha,
  • BEAUJOLAIS-VILLAGES : 1.40 ha,
  • BEAUJOLAIS : 2.80 ha.

Jean FOILLARD a vinifié son premier millésime en 1981 avec son père et s’établit en 1985. Depuis cette date son but s’est axé sur le travail de la vigne pour le plus grand respect du terroir et sur une vinification traditionnelle Beaujolaise (macération carbonique) dans sa plus simple élaboration, seul le raisin s’exprime.

CULTURE : labours

TRAITEMENT : Produits autorisés en culture biologique (produits contacts).

VENDANGES : Manuelles car la vinification beaujolaise (macération carbonique) demande un raisin entier, une maturité et un état sanitaire parfait d’où un tri sévère, faisable uniquement à la main avec une grande vigilance.

VINIFICATION : Macération carbonique à froid de 4° à 7°, sans SO2 et sans levure exogène sur une période de 3 à 4 semaines.

Bourgogne

Domaine Fanny Sabre

Seule à la tête de son domaine depuis 2005, Fanny Sabre a démarré avec l’aide de Philippe Pacalet prenant ainsi une orientation assez « nature » dans ses choix de vinification.

Elle nous propose des vins tout en finesse avec beaucoup de fraîcheur et un fruit éclatant sur leur jeunesse. De superbes vins à découvrir !

Domaine Jean Louis Trapet

Domaine Jean Louis Trapet L’éloge de la douceur Le vin est une des matières les plus civilisées qui soit. Pour le vigneron que je suis, la voie de la douceur et du respect me permet de cheminer vers le plus haut degré d’expression de mes terroirs. Cette douceur délibérément choisie, emprunte bien souvent les traces de la tradition. Elle sillonne à travers le vignoble.

Des premiers bourgeons jusqu’aux vendanges, le raisin sera accompagné mais jamais forcé. Elle passe par la cuverie où les grappes seront minutieusement triées et délicatement foulées. Elle chemine par la cave où le vin s’écoule doucement par gravité. Elle glisse enfin dans son flacon pour délivrer toute entière, quelques années plus tard ses arômes de finesse, d’élégance et d’harmonie.

En somme, les perspectives qu’offre la douceur sont riches pour le vigneron qui sait les parcourir. Riches aussi en perspectives enivrantes pour l’amateur qui sait les déguster. Source: site internet du domaine

Domaine A et P de Villaine

Domaine A et P De Villaine Le domaine A. et P. de Villaine est installé à Bouzeron, le premier village de la Côte Chalonnaise au Sud de Beaune, situé entre les villages de Santenay, Rully et Mercurey.

Dès le Moyen-Age, les moines de Cluny habillèrent de vignes ce petit vallon ensoleillé qui jouit d’un terroir exceptionnel. Depuis des siècles, on y produit, notamment à partir du cépage Aligoté, des vins à forte personnalité et de qualité étonnante.

Les vignes sont cultivées exclusivement en coteaux, orientée nord-est/sud-ouest favorables aux expositions est/sud-est. Les sols maigres, à forte teneur calcaire brun et marneux situés entre 270 et 350m d’altitude, assurent une bonne maîtrise des rendements. Le microclimat chaud favorise le mûrissement des raisins.

La très petite superficie de l’appellation en fait l’un des « secrets » de la Bourgogne. Pour faire des grands vins, il est essentiel de vinifier des raisins sains et à haute maturité.

Pour y parvenir, nous avons choisi depuis 1986 les méthodes de l’agriculture biologique certifié en 1997 par Qualité France (« Le Guillaumet » 92049 Paris La Défense Cedex). Pesticides et herbicides sont exclus afin de respecter les équilibres naturels. La fumure est limitée à un compost végétal organique. Les autres moyens mis en oeuvre sont entre autres : la sélection et la plantation de plants de vigne fins, une taille et un ébourgeonnage sévères et, si nécessaire, un éclaircissage des raisins dans les jeunes vignes à l’approche des vendanges.

Le résultat, ce sont des récoltes de rendements équilibrés, inférieurs de 20 % en moyenne à ceux qui sont autorisés par la réglementation. Nous apportons ainsi à la cuve, aux foudres et aux fûts des raisins porteurs de tout le potentiel de leur terroir. Source: site internet du domaine

Domaine Guillemot-Michel

Petit domaine situé sur la commune de Clessé et travaillant en biodynamie. Le domaine Guillemot-Michel produit une unique cuvée de Viré Clessé issue du terroir de Quintaine.

Languedoc Roussillon

Clos Maïa, Géraldine Laval

Petit domaine d’un peu plus de 4 Ha situé sur les terrasses du Larzac, Géraldine Laval y produit des vins gourmand et très purs en blanc comme en rouge.

A la vigne, pas de traitements, le domaine est en cours de conversion « agriculture biologique » et en vinification, pas d’utilisation d’intrants extérieurs et utilisation du souffre à dose chirurgicale.

Sud Ouest

Château Combel la Serre

Domaine situé à Saint Vincent Rive d’Olt, Jean Pierre et Julien Ilbert nous livrent de superbes cuvées de Cahors qui sans renier leurs origine proposent beaucoup de fraîcheur.

De très beaux vins à prix très doux.

A découvrir.

Domaine des Causses Marines

Domaine des Causses Marines Un peu d’Histoire… Certaines mauvaises langues l’appellent domaine de Grosses Narines.

D’autres prétendent que le nom viendrait de sa fille Marine. Que nenni ! Causse Marines fut baptisé ainsi lors de son rachat, en 1993, eut égard au nom du ruisseau, Marines, délimitant le bas de la propriété.

L’ensemble du vignoble s’étendant sur un Causse calcaire fort maigre, l’ambiguïté du nom était toute trouvée… Le Lescarret ne but que du Bordeaux jusqu’à l’âge de 16 ans. Ça n’aide pas. Et quand on sait que peu après, il passa par l’Institut d’oenologie de Bordeaux, on comprendra les préjugés et le manque d’objectivité du garçon. Heureusement, un accident salvateur le frappa d’amnésie.

D’abord salarié comme brandouilleur de burette à Sancerre et ensuite régisseur en Provence, il fit naïvement ses classes avant de se jeter à l’eau inconsciemment en 1993 à Gaillac. 1ère leçon : Pour faire du vin, on a besoin de raisin. Au départ sur 8 ha, aujourd’hui sur 12, nous nous efforçons de mettre à l’honneur les cépages autochtones ancestralement cultivés sur la région. Les décrets d’appellation miteux et poussiéreux (tentant d’éviter le pire, mais assurément empêchant le meilleur) ont eu raison de notre pugnacité.

La plupart des vins produits aujourd’hui par le domaine sont élevés au rang de vin de table. Toujours aucun clone ne trône sur le domaine. Toutes nos vignes – d’avant-guerre – étaient « greffées en place », les nouvelles plantations sont issues de sélection massale méticuleusement sélectionnée par nos soins.

Contrôlé par Qualité France – certification pour l’agriculture biologique-, nos modes de culture interdisent désherbants, insecticides et toute molécule de synthèse. A présent, en agriculture biodynamique nous sommes fiers d’arborer le logo Demeter. Ingrédients Syrah, Duras, Braucol, Prunelard et Jurançon Mauzac, Ondenc, Loin de l’œil, Muscadelle, Sémillon… et Chenin À la cave, A la cave, Alouette, Alouette …Aaaaaaa

Les rendements moyens (à ulcérer un chilien) s’échelonnent de 13 à 30hl/ha ces 10 dernières années. Évidemment, la totalité du vignoble est vendangée (et triée) manuellement.

Prolongement logique de nos efforts paysans, nous mettons un point d’honneur à vinifier et élever nos bébés sans artifices ni chimie dégradante. Nous limitons collage et filtration à leur plus simple expression.

Certaines de nos cuvées sont totalement exemptes de soufre. En conclusion, on peut faire bio « sans avoir le cheveu long et fumer la moquette » ; on peut faire des vins natures qui ne sentent pas le pet de vache.

Source: site internet du domaine

Vallée de la Loire

Sébastien David

Vigneron à Saint Nicolas de Bourgueil depuis 1999, je revendique une viticulture progressiste de qualité, basée sur les enseignements de nos anciens !

L’agriculture biologique et biodynamique vont d’eux même dans ma ferme, où le cabernet franc s’épanouit de millésimes en millésimes.

Domaine Richard Leroy

Ancien financier, Richard Leroy s’installe en 1996 à Rablay sur Layon pour y exploiter 2.7 ha de chenin en Biodynamie.

En résulte aujourd’hui des vins au sommet de la production de la région, d’une pureté et d’une élégance exceptionnelle.

Domaine de la Pépière

Domaine de la Pépière Domaine créé en 1984 et certifié en Agriculture Biologique depuis 2010.

Marc Ollivier et Rémi Branger proposent de superbes cuvées de Muscadet qui démontrent parfaitement le grand potentiel des vins de la région.

Les Maisons Rouges, Pierre Borel

Tout petit domaine d’un peu plus de 1 ha et situé sur l’AOC Bourgueil, Pierre Borel nous propose une très belle cuvée de Bourgueil de belle maturité et travaillée le plus naturellement possible.

Domaine de Mirebaud, Bruno Rochard

Petit domaine situé à Rablay sur Layon et voisin de Richard Leroy, Bruno Rochard y excelle et propose de très belles cuvées en blanc comme en rouge.

Domaine Mélaric

Mélaric est né d’une passion commune pour les vins de terroirs exprimant l’endroit où ils sont nés.

Sur 4 hectares dans le sud saumurois, nous cherchons à élaborer des vins précis, vivants et digestes à la personnalité singulière, reflet de leurs racines et du millésime…

Le raisin est l’essence même du vin. C’est donc à la vigne que se portent notre énergie et nos efforts passant notamment par une culture biologique et biodynamique.

Respect du raisin et respect du vin… à la cave, nous accompagnons simplement les vins, à travers des élevages longs dans nos caves de craie.

Domaine du Collier

Le Domaine du Collier a été créé en 1999 par Antoine Foucault et Caroline Boireau. S’étendant sur la commune de Brézé, les vignes d’Antoine et Caroline occupent 6 ha environ.

La plus grande partie du domaine est en chenin pour le vin blanc et l’autre partie en cabernet franc pour les rouges.

Le travail de la vigne s’effectue en bio, sans produit de traitement chimique engrais ou désherbant, avec un travail des sols et des labours qui fait descendre les racines de la vigne jusque dans la roche de tuffeau.

Les vendanges sont manuelles et la vinification se fait en barrique durant deux à trois ans en cave.

C’est seulement lorsque le vin en a décidé que celui ci est mis en bouteille et qu’il peut enfin être dégusté.

La Porte St Jean , Sylvain Dittière

Jeune vigneron récemment installé sur l’appellation, Sylvain Dittière produit des vins caractérisés par un style très « bourguignon », à savoir des vins dans un registre très élégant.

En à peine deux millésimes, ce jeune vigneron talentueux a su se hisser au sommet de l’appellation.

Vincent Gaudry, Sancerre

Domaine situé dans le village de Sury en Vaux, à 3km de Sancerre. Vincent Gaudry arrive au domaine familial en 1991, et décide quelques années plus tard de stopper toute utilisation de produits chimiques, suite à une mauvaise expérience après un traitement des vignes.

Le domaine se converti peu à peu à la biodynamie, a force d’expériences, de réflexions et propose aujourd’hui une vision du Sancerre pure, gourmande et minérale.

Loin des canons du centre Loire, des vins de gastronomie et de plaisir, tout simplement.

Vallée du Rhône

Domaine Gramenon

Une bâtisse et 12 hectares de vieilles vignes achetées en décembre 1978 par Philippe Laurent et Michèle Aubéry-Laurent à Montbrison. La totalité de la production sera vinifiée dès la première année et en 1979 sortent les premières bouteilles dont la cuvée des Ceps Centenaires.

Au fil du temps, des plantations ont agrandi la surface du vignoble ainsi qu’en 1999 l’acquisition de plusieurs parcelles (4,5 hectares) sur le terroir deVinsobres.

Après le décès accidentel de Philippe fin 1999, Michèle choisit de continuer seule l’aventure. Maxime-François l’un des trois enfants la rejoint à Gramenon en 2006 et met également en place un petit négoce de vinification.

En 2007, l’achat d’une parcelle sur le haut plateau de Valréas porte la superficie totale à 26 hectares. La philosophie à la vigne Depuis l’origine, la vigne a été cultivée de façon naturelle et biologique. Nous, on appelait cela, il y a 30 ans « travailler normalement !»

Tout naturellement, les vignes sont chaussées à l’automne et déchaussées au printemps. Le sol est entretenu mécaniquement au printemps et à l’été, un binage manuel vient en complément sur certaines parcelles.

Seuls, cuivre et soufre, sont utilisés en traitement de l’oïdium et du mildiou. Bien sûr nous procédons à l’ébourgeonnage sur la plupart des parcelles et nous apportons régulièrement sur l’ensemble du vignoble des préparations biodynamiques traditionnelles de cette méthode (Compost de bouse Maria-Thun, bouse de corne et silice de corne selon les saisons, complétées par des pulvérisations d’infusions d’ortie, pissenlit et achillée).

L’ensemble du vignoble est certifié agriculture biologique et DEMETER. Gramenon vit au cœur de la Drôme provençale, à Montbrison sur Lez petite commune située entre Grignan et Nyons. Une vieille bâtisse entourée de 16 hectares de vignes et d’oliviers.

C’est ici aussi que sont vinifiés et élevés les vins. Le Domaine est situé sur une barre calcaire à 300 mètres d’altitude ce qui explique l’originalité et la fraîcheur du terroir. Les parcelles de Vinsobres et Valréas, elles aussi plantées sur un relief calcaire bénéficient toutefois d’un climat plus méditerranéen.

L’encépagement global est traditionnel : – 65% de Grenache de 5 à 120 ans, conduites en gobelet et cordon de Royat. – 25% de Syrah de 8 à 30 ans. – 10% composés de Viognier, Clairette et Cinsault. La densité de plantation va de 3600 à 4000 pieds par hectare.

Château de la Selve

Nouvelle référence de la région, reconnue comme découverte de l’année par la RVF, Benoît et Florence Chazallon, vignerons du Château de la Selve, démontrent avec leurs vins que les terroirs Ardechois peuvent engendrer de grands vins.

Elodie Balme, Rasteau

Le domaine Elodie Balme est situé sur Rasteau (Vaucluse).

La première vinification de cette jeune vigneronne a lieu en 2006, suite a un BTS Viti et un passage chez Marcel Richaud.

Elle décide dés le début de travailler en cuves bétons et ses vins ne voient pas la moindre trace de bois.

Des vins avec du corps, du jus, et une grosse gourmandise !

Bières artisanales

Bières bretonnes : Saint Georges, Grobull Factory, Skumenn, Philomenn, La Dilletante, Distribihl....

Une bâtisse et 12 hectares de vieilles vignes achetées en décembre 1978 par Philippe Laurent et Michèle Aubéry-Laurent à Montbrison. La totalité de la production sera vinifiée dès la première année et en 1979 sortent les premières bouteilles dont la cuvée des Ceps Centenaires.

Au fil du temps, des plantations ont agrandi la surface du vignoble ainsi qu’en 1999 l’acquisition de plusieurs parcelles (4,5 hectares) sur le terroir deVinsobres.

Après le décès accidentel de Philippe fin 1999, Michèle choisit de continuer seule l’aventure. Maxime-François l’un des trois enfants la rejoint à Gramenon en 2006 et met également en place un petit négoce de vinification.

En 2007, l’achat d’une parcelle sur le haut plateau de Valréas porte la superficie totale à 26 hectares. La philosophie à la vigne Depuis l’origine, la vigne a été cultivée de façon naturelle et biologique. Nous, on appelait cela, il y a 30 ans « travailler normalement !»

Tout naturellement, les vignes sont chaussées à l’automne et déchaussées au printemps. Le sol est entretenu mécaniquement au printemps et à l’été, un binage manuel vient en complément sur certaines parcelles.

Seuls, cuivre et soufre, sont utilisés en traitement de l’oïdium et du mildiou. Bien sûr nous procédons à l’ébourgeonnage sur la plupart des parcelles et nous apportons régulièrement sur l’ensemble du vignoble des préparations biodynamiques traditionnelles de cette méthode (Compost de bouse Maria-Thun, bouse de corne et silice de corne selon les saisons, complétées par des pulvérisations d’infusions d’ortie, pissenlit et achillée).

L’ensemble du vignoble est certifié agriculture biologique et DEMETER. Gramenon vit au cœur de la Drôme provençale, à Montbrison sur Lez petite commune située entre Grignan et Nyons. Une vieille bâtisse entourée de 16 hectares de vignes et d’oliviers.

C’est ici aussi que sont vinifiés et élevés les vins. Le Domaine est situé sur une barre calcaire à 300 mètres d’altitude ce qui explique l’originalité et la fraîcheur du terroir. Les parcelles de Vinsobres et Valréas, elles aussi plantées sur un relief calcaire bénéficient toutefois d’un climat plus méditerranéen.

L’encépagement global est traditionnel : – 65% de Grenache de 5 à 120 ans, conduites en gobelet et cordon de Royat. – 25% de Syrah de 8 à 30 ans. – 10% composés de Viognier, Clairette et Cinsault. La densité de plantation va de 3600 à 4000 pieds par hectare.

Et d'ailleurs : La Barbaude (Nîmes, AB), Brasseurs Unis (Espagne, Ardêche...), Belgique, Allemagne .....

Nouvelle référence de la région, reconnue comme découverte de l’année par la RVF, Benoît et Florence Chazallon, vignerons du Château de la Selve, démontrent avec leurs vins que les terroirs Ardechois peuvent engendrer de grands vins.